Feu vert clignotant


Le ministère du Transport (MTQ) et le ministère de la Sécurité publique (MSP) du Québec ont mis en place un projet pilote afin d’évaluer l’utilisation des feux verts clignotants, par les pompiers à temps partiel ou  volontaire et amélioré le temps de réponse de ceux-ci lors d’appels d’urgence.

Le ministère de la Sécurité publique (MSP) a choisi les MRC des collines de l’Outaouais et de Bécancour pour le projet pilote (2016 à 2019) afin d’étudier  la possibilité d’autoriser le feu vert clignotant pour l’ensemble du territoire Québécois.

Le projet pilote a pour objectif d’améliorer le temps de réponse des pompiers qui se déplacent vers un sinistre ou vers les casernes incendie avec leur véhicule personnel.

Le feu vert clignotant ne transforme pas le véhicule personnel du pompier en véhicule d’urgence, il identifie les pompiers en déplacements sur un appel d’urgence tout en respectant le code de la sécurité routière (CSR) et de demander la courtoisie aux usagers de la route.

La conduite du feu vert clignotant demande aux citoyens de céder le passage au  pompier,  si la situation s’y prête et de façon sécuritaire. Le feu vert clignotant permet aussi à son utilisateur de circuler sur l’accotement du chemin ou de la route  afin de contourner les bouchons de circulation.

Les objectifs du projet pilote de l’utilisation des feux verts clignotants sont :
- D’identifier les pompiers en déplacement vers les appels d’urgence ou caserne.
- De demander la courtoisie sur la route.
- De réduire les temps de déplacements.

Le déploiement des feux verts clignotants sur le territoire de la MRC des Collines de l’Outaouais débutera le 4 avril prochain dès que les 263 pompiers du territoire auront tous terminé une formation de 3 heures sur la conduite avec un feu vert clignotant.