Arbres

 Coupe d'arbres

Si vous croyez que l'arbre cause un danger IMMINENT et URGENT pour la sécurité des personnes, prenez des photos avant de l'abattre. 

Sur tout le territoire de la Municipalité de Chelsea, la coupe d'arbres est interdite sans certificat (permis). 

Notes spéciales pour les frênes :

Afin d’éviter la propagation de l’infestation par l’agrile du frêne, il est fortement conseillé de réaliser l’élagage ou l’abattage de frênes entre le 1er octobre et le 15 mars. Les résidents ne devraient pas faire élaguer ou couper de frênes entre le début d'avril et la fin septembre.
De plus, il est interdit de déplacer du bois de frêne (non transformé) hors de la zone réglementée établie par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA). Les contrevenants sont passibles d’amendes.

 

Pour abattre un arbre, il doit rencontrer l'une des situations suivantes: 

  • L'arbre est mort ou atteint d'une maladie incurable;
  • L'arbre représente un danger (non urgent) pour la sécurité des personnes;
  • L'arbre nuit à la croissance et au bien-être des arbres voisins;
  • L'arbre cause des dommages à la propriété publique ou privée;
  • L'abattage d'arbre est nécessaire pour permettre l'exécution de travaux d'aménagement;
  • L'arbre doit être abattu afin de permettre la réalisation ou une meilleure utilisation ultérieure d'une construction autorisée en vertu du présent règlement. 

Pour présenter une demande de certificat d'abattage d'arbre : 

  1. Identifier sur le plan de localisation de votre propriété l'emplacement des arbres à couper (signé et daté); 
  2. Présenter des photos (au besoin) pour justifier l'abattage (au besoin un agent municipal ira sur votre propriété);
  3. Présenter le rapport d'un expert en services arboricoles qui a préalablement fait l'évaluation de votre terrain (si applicable);
  4. Déposer vos documents à la Municipalité. Aucun frais n'est exigé pour ce permis.

La Municipalité de Chelsea ira marquer les arbres autorisés à être abattus sur votre propriété s'ils rencontrent les conditions requises. 

Pour toute question contactez Corinne Lemay-Lafontaine

 Maladies des arbres

Communiqué sur l'agrile du frêne - 7 mai 2013

Élargissement des zones réglementées à l’égard de l’agrile du frêne

Le 7 mai 2013, Ottawa : L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a élargi les zones réglementées à l’égard de l’agrile du frêne en Ontario et au Québec.

Les changements apportés aux zones réglementées, lesquelles ont été créées pour restreindre les déplacements de produits du frêne et ainsi freiner la propagation de l’agrile du frêne, découlent des nouveaux cas détectés en 2012.

Le comté de Bruce a été ajouté à la zone réglementée déjà établie en Ontario, qui comprend les villes de Hamilton et de Toronto, les municipalités de Chatham-Kent, Durham, York, Peel, Halton, Niagara et Waterloo ainsi que les comtés de Brant (y compris la ville de Brantford), Elgin, Essex, Haldimand, Huron, Lambton, Middlesex, Norfolk, Oxford, Perth et Wellington.

Le comté de Frontenac, en Ontario, ainsi que la municipalité régionale de comté (MRC) des Collines-de-l'Outaouais et la municipalité régionale de comté (MRC) de Papineau au Québec ont été ajoutés à la zone réglementée déjà établie, qui comprend la ville d’Ottawa, les comtés unis de Leeds et Grenville et de Prescott et Russell (Ontario) ainsi que la ville de Gatineau (Québec).

La ville de Laval et l’agglomération de Longueuil ont été ajoutées à la zone réglementée qui comprend les municipalités de Carignan, Chambly, Richelieu, Saint-Basile-le-Grand et Saint-Mathias-sur-Richelieu (au Québec) et qui a été fusionnée avec la zone réglementée qui comprenait les villes de Montréal, Baie-d'Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-des-Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, l'Île-Dorval, Montréal-Est, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Pointe-Claire, Sainte-Anne-de-Bellevue, Senneville et Westmount.

Toutes les autres zones réglementées demeurent les mêmes.

Le déplacement des produits du frêne et de bois de chauffage à l’extérieur des zones réglementées fera l’objet de restrictions. Quiconque déplace ces produits hors d’une région réglementée sans l’autorisation préalable de l'ACIA pourrait se voir imposer une amende ou être poursuivi en justice.

Même si l’agrile du frêne ne pose aucun risque pour la santé humaine, il s’agit d’un insecte extrêmement destructeur qui a déjà causé la mort de millions de frênes en Ontario et dans le nord-est des États-Unis. Il constitue une menace économique importante pour les régions urbaines et boisées de l’Amérique du Nord.

L’ACIA continue de collaborer avec ses partenaires et les intervenants afin de ralentir la propagation de l’agrile du frêne. On s’emploie actuellement à élaborer une approche révisée en matière de lutte antiparasitaire, laquelle entrera en vigueur en 2014. De plus amples renseignements à ce sujet vous seront communiqués dans les prochains mois.

Cliquez ici pour accéder à la version électronique du communiqué

Cliquez ici pour accéder aux cartes des régions affectées par les restrictions de transport